La lutte contre la corruption stagne, y compris en Suisse, selon une étude

RTS Info, 23 janvier 2020 – Comme le reste du monde, la Suisse ne progresse pas dans la lutte contre la corruption. En 2019 comme en 2018, la Suisse a totalisé 85 points sur 100, une stabilité qui ne lui évite pas de perdre un rang. Elle doit céder la troisième marche du podium à la Finlande, alors que le Danemark et la Nouvelle-Zélande se partagent la première place. La Suisse partage elle la quatrième place avec la Suède et Singapour. Selon Transparency International Suisse, la Suisse stagne dans sa lutte contre la corruption. Martin Hilti, directeur de Transparency International Suisse, estime qu’en 2020, „les élus et les élues auront l’occasion d’apporter des améliorations concrètes avec le projet de protection des lanceurs et lanceuses d’alerte, la révision de la loi sur le blanchiment d’argent et l’initiative fédérale sur la transparence.“