La plupart des parlementaires gagnent de l’argent avec un mandat annexe

RTS, 12 janvier 2020 – Depuis décembre, les élus ne doivent plus seulement indiquer les mandats qu’ils ont dans des entreprises, des associations ou des fondations, mais aussi préciser s’ils sont rémunérés pour leur activité. Concernant le Conseil national, les trois quarts des élus reçoivent des fonds sous forme d’honoraires, de mandat ou de lobbying d’au moins une activité accessoire. Au Conseil des Etats, ils sont 80%. Pour Transparency International, cela entraîne des dépendances et des conflits d’intérêts, en particulier si les parlementaires touchent des sommes importantes pour leurs activités annexes.